Fils d'escales - Cabotage au pays des fictions

Fils d'escales, cabotage au pays des fictions est un tour du monde en 24 nouvelles et poèmes. Une double vision qui s'aventure de personnage en personnage.
L'édition est prévue pour Juin 2022. 

Pour souscrire à la pré-édition: Réserver un des exemplaires auteur numérotés de 1 à 20
Quatre de ces nouvelles paraitront en juin 2021 dans la revue Daïmon : commander

En voici la Préface.

J’étais en escale à Saint-Georges sur l’île de Grenade, discutant autour d’un verre avec un ami terrien pour qui je tentais d’imager le vent, la mer, les infinies variations de leurs structures qui ressemblaient disais-je, à celles de l’inspiration — « peu importe le bateau, seuls comptent celles et ceux vers qui il nous mène ! » — lorsque me sont venues deux idées : 

L’écriture est à l’homme ce que le vent est au navire. Elle procède d’une énergie invisible qui propulse l’imagination sur des mers à l’horizon sans cesse renouvelé, aux rivages peuplés de faunes d’une variété infinie, familières pour certaines, mystérieuses pour la plupart. Nous n’entrons en contact qu’avec une part réduite d’entre elles ; nous finissons par la côtoyer, lui parler, l’écouter, la comprendre, hommes et femmes avec qui nous ne pouvons être amis, nous n’en trouvons pas le temps. Mais ils deviennent nos personnages. Et qu’il est étrange de naviguer avec eux ! Car ils ne nous quittent plus. Ils ont embarqué ! Ils vivent à bord. Je veux dire à bord de notre navire intérieur, formant un équipage sauvage et cosmopolite, pas très fiable, mais ô combien attachant, en tout cas fidèle. 

Pour les remercier, les honorer, ma seconde idée fut de leur offrir un voyage. Oh, pas au large… Si peu l'auraient supporté. Plutôt un cabotage imaginaire le long des rivages de la fiction.

À tous je leur fis parvenir une invitation. Certains m’informèrent qu’ayant déjà connu en ma compagnie l’épreuve du roman, ils laissaient bien volontiers leur place. D’autres ne m’ont pas répondu, peut-être n’avais-je plus la bonne adresse…

 Enfin, 24 d’entre eux ont accepté. Et voyageant depuis les quatre coins du monde ils ont embarqué un matin de juin 2017, croisant sur le quai sans s’en douter les personnages d’une longue histoire que j’achevais.

Et voici qu’à peine à bord, ils se mirent à parler, rire, évoquer de vieux souvenirs ; certains comme Jeanne et Levon se congratulaient, d’autres comme Pessoa et Borges se chamaillaient… « Ah ! Mais voici le risque que tu as pris, m’informa un certain Jerry à qui je demandais des explications : nous offrir à tous cette balade, c’est bien ! Mais croyais-tu possible de voyager ainsi pendant quarante années, nous héberger dans ton imaginaire, sans que jamais les liens qui nous unissent ne se révèlent ? Allez, larguons donc les amarres au plus vite, et parlons de tout cela une fois en mer !

C’est ce que j’ai fait.

Et, parce que le hasard des réponses avait rassemblé mes personnages autour de ce nombre universel, je leur ai dédié ces 24 escales, certaines de compagnies taiseuses ; d’autres plus volubiles. Leur dévoilant en miroir de leurs histoires, l’autre vision, poétique, des latitudes et longitudes de nos rencontres.

LLDB    

 


 

Date de dernière mise à jour : 25/04/2021