Barricou 1

Dix secondes , extrait

— Vous voulez parler d'une cohérence ? avait murmuré Antoine, se souvenant
du court instant consacré à griffonner l'annonce sur le coin de la table du
Barricou. De Louviny s'était soudain avancé sur son fauteuil, avait tendu le
bras au-dessus du bureau, en pointant son index sur Antoine. Celui-ci avait
reculé jusqu'à se caler au fond de son siège.
— Oui, c'est exactement ça, cohérent, Monsieur Antoine ! Vous avez prononcé
le mot : CO HE RENT ! Comme votre parti de prendre comme base de calcul le
nombre de secondes dans une heure, ça se tient, finalement.
« Ça se tient ?   Il en a de bonnes ! Ça devient grave. Comment mon code
pourrait-il signifier autre chose que ce que j'ai inventé pour les quatre rendez-
vous ? »
Mais là, sous le doigt de Roland de Louviny qui avait continué à parler en
tapotant   le   tableau   mystérieux,   s'étalait   cette   sorte   d'équation.   Elle   le
narguait. Il fallait temporiser.
— Oui vous avez sûrement raison. Finalement, c'est assez simple.
— Comme vous dîtes, Monsieur Antoine ! Bon, je termine mon résumé. Pour
les détails vous les trouverez dans les commentaires. Mais n'oubliez pas le
principal. Vous obtenez le triangle inversé parfait ! Avec le chiffre 9 à chaque
pointe ! Le symbole absolu de la féminité, la porte de la fécondité, le sexe
féminin, et cela, depuis la plus haute Antiquité, depuis même le Néolithique.
L'origine du tout Monsieur Antoine !
Il avait déversé tout son enthousiasme semblait-il, en l'accompagnant d'une
curieuse  moue  de  la lèvre  inférieure. Puis en s'agitant à nouveau, il avait
répété :
— Le triangle inversé Monsieur Antoine !
— Évidemment, avait bredouillé Antoine, c'est imparable.
De Louviny s'était-il aperçu de son envie d'éclater de rire ?  Sans attendre, il
avait insisté :
— Ah Monsieur Antoine, je vois bien que vous résistez. Mais non ce n'est pas
vous, bien sûr que non. Je ne fais que vous informer : ces éléments traversent
votre code.
— Mais... c’est venu comme ça.
Antoine avait commencé une nage entre deux eaux.
— Oui, comme vous dites, et ce n'est pas fini si j'ose dire. Car, féminité certes,
mais ce triangle parfait aboutit à une résolution infinie du chiffre 9.
— Et donc ? …
— Rien, absolument rien. Tout s'arrête à l'infini.
— Vous en avez de bonnes vous. Ça fait loin.
L'autre n'avait pas relevé. Antoine s'était mordu la joue. Un silence s'était
installé, le numérologue parcourant ses notes, et Antoine, les yeux rivés sur le
tableau de chiffres pour y déceler une erreur.
« Certain que si je me retourne maintenant, la grosse Shiva est en train de
ricaner. »

 

Voir Dix secondes

 
Précédent : Au cœur de cette lenteur se trouve le secret : cha...   Suivant : Fils d'escales Extrait 3