Journal de voyage au pays des fictions... Extraits ou Impressions

Ecrire - Conter

9649652e0370bdb32bb31d0d580e884b

Fils d'escales Extrait 5

Latitude Longitude1

Sous l'albe des Asturies
Au miroir des falaises
Tricotent sur les pavés,
Mouillés des sueurs du soir,

Leur pas encore alambiqués,

Les buveurs de Tinto.

 

Ecoute… aux terrasses des bodegas,

Ces femmes aux voix rauques

Cris et chuchotis

Hanches tordues

Pommeaux de cannes usés

Attablées, fume-cigarette aux dents,

Leurs regards perdus

D’anciennes princesses au rire encanaillé.

 

Et s'ouvrent les lèvres de celle-ci !

Temps d'un ricanement évanescent,

Jouissant de l'instant où passe l'homme de mer

Qui peut être, ailleurs, un jour, un autre,

Lui a offert le grain de sa peau.

Soupirent les aigres souvenirs

D'un temps où

D'un temps oui,

Un temps dont elle ne jouira plus.

 

Et sous leur balcon, à l'aube comme à la nuit,

Viennent lécher les milliers de briques vérolées de sel

Les carillons des bigotes empressées,

Amalgamés aux meuglements indifférents

Des Libériens, des Maltais, des Panaméens

Morts à l'assaut de la baie des Basques.                                                              

 

Se souviennent-elles,

Fardées de leurs souvenirs échevelés,

D'un temps où,

D'un temps oui

Un temps dont elles ne sont jamais revenues ?

Maintenant que sous leur balcon,

Depuis leurs tombes huileuses,

D’anciens compagnons trépassés

Phalanges rongées aux froids de Terre-Neuve,

Lancent en travers de l'eau du temps

Des cris harnachés de mailles et harpons dérisoires.

Et leurs doigts craquent, se disloquent

Peinent sur le chanvre à les hisser

Jusqu’au fer noir et frais,

Grotesque  gardien des chairs  infécondes.

 

Et là-haut, plus loin, plus haut,

Agrippés aux falaises comme à leurs privilèges,

Body buildés  dans leur nid d'aigle,

Règnent les yachtmen d'un autre temps

D'un temps où,

D'un temps oui

Un temps dont ils retiennent,

Vains et stériles

La déchéance.